Quelles prestations sont remboursees par la mutuelle ?

Une mutuelle, appelée aussi complémentaire santé, a pour but de vous permettre de bénéficier de différents remboursements médicaux. Mais desquels s’agit-il, concrètement ? Dans quels cas de figure la mutuelle est-elle si avantageuse ? Petit tour d’horizon.

Reste à charge en cas de consultation

Que vous alliez voir votre médecin généraliste ou bien un spécialiste, vous aurez une partie à payer non prise en compte par l’assurance maladie. Cette différence peut être prise en charge par une mutuelle comme Malakoff (voir www.malakoffhumanis.com pour en savoir plus). De fait, vous n’aurez plus rien à payer pour vos consultations.

Certaines mutuelles font l’avance des frais tandis que d’autres vous remboursent le reste à charge peu de temps après la consultation. Dans tous les cas, cette complémentaire reste intéressante, notamment si vous êtes amené à consulter souvent votre médecin.

Elle sera également très appréciable si vos praticiens spécialistes (ex : ophtalmologue) pratiquent des dépassements d’honoraires.

Enfin, ce système de remboursement partiel par l’assurance maladie et complété par la mutuelle s’applique aussi à certains médicaments. C’est la raison pour laquelle votre pharmacien pourra vous demander votre carte de mutuelle au moment où vous récupèrerez votre traitement. Dans ce cas de figure, la pharmacie fait l’avance des frais, et vous n’avez plus rien à charge.

Une mutuelle en cas d’hospitalisation

Si vous êtes amené à être hospitalisé, une partie des soins est déjà prise en charge par l’Assurance maladie. Cependant, il vous restera des coûts supplémentaires selon le type de soin, mais aussi selon les modalités et la durée de votre séjour. La mutuelle intervient là aussi pour couvrir le reste à charge, généralement 20%. Si cela peut paraître peu, des soins comme une anesthésie ou une chirurgie occasionnent des frais non négligeables. Ces 20% restants représentent donc une somme importante. La complémentaire santé vous couvre aussi en cas de dépassement d’honoraires des praticiens de la clinique ou l’hôpital.

De plus, votre contrat de mutuelle vous permet un séjour plus agréable avec la possibilité d’avoir une chambre individuelle ou équipée d’un téléviseur sur surcoût. C’est ce que l’on appelle le forfait hospitalier, le reste à votre charge pour chaque jour passé dans l’établissement. Il s’élève généralement à 15-20€ quotidiens.

Remboursement de médecines douces

De nombreuses médecines douces permettent d’atténuer des maux ponctuels ou réguliers, comme l’ostéopathie, la sophrologie ou l’acupuncture. Stress, maladie chronique, traitement lourd ou traumatisme, peuvent, en effet, être la cause de symptômes multiples, parfois très gênants, voire douloureux au quotidien. Ces médecines douces ne sont pas du tout prises en charge par l’Assurance maladie. En revanche, votre contrat de mutuelle peut vous permettre un remboursement d’un montant variable selon votre niveau de couverture. Vous pourrez par exemple bénéficier d’un remboursement complet de plusieurs séances d’ostéopathie par an (soit un total d’environ 150 €).

Une mutuelle pour certains dispositifs médicaux

Enfin, de nombreux équipements médicaux ne sont pas totalement couverts par la sécurité sociale. Là encore, la mutuelle vient réduire votre reste à charge pour, par exemple, l’installation de matériel de téléassistance, de nouvelles lunettes ou des implants cochléaires pour les problèmes d’audition.

Les soins dentaires (ex : pose de couronnes) sont, eux aussi, concernés, et un contrat de mutuelle adapté réduit drastiquement votre reste à charge pour vous permettre d’accéder aux dispositifs médicaux qu’il vous faut.

Partager l'article

Articles qui pourrait vous plaire

Temperature du corps : comment la mesurer ?

Aujourd’hui, beaucoup d’être humain passent de vie à trépas parce qu’ils n’arrivent pas mesuré la température corporelle. Ce qui peut être source de fièvre pouvant