Un regard plus attentif sur les medecines alternatives en France

En matière de santé, la France est souvent considérée comme un leader mondial. Et s’il est vrai que le système de santé publique français est excellent, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de place pour l’amélioration. Ces dernières années, un nombre croissant de Français se sont tournés vers la médecine alternative pour compléter – voire remplacer – les traitements médicaux traditionnels. Mais qu’est-ce que la médecine alternative exactement ? Et quels types de traitements alternatifs sont couramment utilisés en France ? Voyons cela de plus près.

Qu’est-ce que la médecine alternative ?

La médecine alternative désigne tout type de traitement médical qui ne relève pas de la médecine conventionnelle. Cela peut inclure l’acupuncture, l’homéopathie, l’aromathérapie et le yoga. En France, les types de médecine alternative les plus populaires sont l’acupuncture, la chiropraxie et l’ostéopathie.

La médecine alternative est-elle remboursée par l’assurance maladie ?

La réponse courte est oui, mais seulement dans une certaine mesure. En France, tous les résidents sont tenus d’avoir une assurance maladie et de préférence une mutuelle également, un exemple ici https://www.malakoffhumanis.com/particuliers/mutuelle/

. Toutefois, le niveau de couverture varie en fonction de l’organisme d’assurance maladie dont vous dépendez et de la couverture complémentaire que vous choisissez d’ajouter. Cela dit, la plupart des régimes d’assurance maladie en France remboursent au moins une partie du coût de certains types de traitements alternatifs, comme l’acupuncture ou la chiropractie.

Comment la médecine alternative remet en question les approches traditionnelles

De l’ayurvéda à l’homéopathie, de l’acupuncture à l’aromathérapie, la médecine alternative existe depuis des siècles. Pourtant, ce n’est que maintenant qu’elle commence à être acceptée par le grand public. Lentement, mais sûrement, les gens commencent à voir la valeur de ces anciennes pratiques de guérison.

 

L’attrait de la médecine alternative réside dans son approche fondée sur la prévention. Plutôt que d’attendre qu’une personne tombe malade et traite ensuite les symptômes, la médecine alternative met l’accent sur le fait de rester en bonne santé dès le départ. Ce modèle proactif repose sur la conviction que notre corps a une capacité innée à se guérir lui-même. Tout ce que nous devons faire, c’est lui offrir les conditions et l’environnement adéquats pour y parvenir. Par conséquent, des traitements comme l’acupuncture ou le yoga ne visent pas seulement à réparer ce qui ne va pas, mais aussi à faire en sorte que notre corps fonctionne au mieux de ses capacités.

Bien sûr, certains restent sceptiques quant à l’efficacité de la médecine alternative. Et c’est compréhensible. Après tout, la médecine occidentale traditionnelle est la force dominante depuis des siècles. Mais même les sceptiques commencent à voir les failles du système. La surprescription de médicaments, par exemple, a conduit à une crise de résistance aux antibiotiques. Il est donc peut-être temps de repenser notre approche de la santé et de la guérison ? Peut-être est-il temps de donner une chance à la médecine alternative ?

 

En mettant l’accent sur la prévention et le bien-être de l’ensemble du corps, la médecine alternative gagne lentement, mais sûrement du terrain sur son homologue traditionnelle. Qui sait ? D’ici quelques années, elle pourrait bien devenir la force dominante dans le domaine des soins de santé !

Partager l'article

Articles qui pourrait vous plaire

Temperature du corps : comment la mesurer ?

Aujourd’hui, beaucoup d’être humain passent de vie à trépas parce qu’ils n’arrivent pas mesuré la température corporelle. Ce qui peut être source de fièvre pouvant